Les types de stockage

 

Gisements épuisés en aquifère ou en cavité saline : ces stockages sont les plus répandus, mais ils exigent des configurations géologiques très précises et donc rares, d’où l’importance de la géophysique et du forage dans l’identification de sites potentiels. Par conséquent, les types de réservoirs retenus dépendent des structures géologiques disponibles. 

Le stockage en gisements épuisés

Une façon toute naturelle de stocker du gaz est l’entreposage en gisement épuisé de gaz ou de pétrole. Lorsque leurs caractéristiques géologiques et leur situation s’y prêtent, ces gisements peuvent être convertis en stockage souterrain. Il s’agit en effet de réinjecter du gaz naturel dans une structure géologique sécuritaire qui emmagasinait des hydrocarbures depuis plusieurs milliers ou millions d’années. Les puits de production sont adaptés à leur nouvelle fonction tandis qu’un site d'opération (compression, déshydratation, etc.) est installée pour gérer l’ensemble des installations. C’est le cas des deux stockages opérés par Intragaz à Pointe-du-Lac et Saint-Flavien.

image 1.1.2.1

Bouton Haut
Le stockage en aquifère

Les stockages en aquifère occupent des structures géologiques semblables à celles des gisements épuisés. Ils sont réalisés en injectant sous pression du gaz dans la zone poreuse identifiée. Progressivement, le gaz prend la place de l’eau sans modifier l’architecture souterraine. Véritable réservoir naturel, la structure rocheuse en forme de dôme est surmontée d’une couverture étanche de roches imperméables qui assure le confinement du gaz sous terre.

image 1.1.2.2

Bouton Haut
Le stockage en cavité saline

Ces stockages sont constitués d’un ensemble de cavités creusées dans d’épaisses et profondes formations salifères. Imperméables et non poreuses, elles présentent une remarquable étanchéité. Les cavités sont obtenues en injectant de l’eau qui dissout une partie du sel qui est par la suite extrait sous forme de saumure. Mélange d’eau et de sel, la saumure peut être valorisée auprès d’industries qui l’utilisent en tant que matière première. La place est alors libre pour injecter et stocker du gaz naturel sous forme gazeuse à une pression élevée, puis soutirée par simple détente.

image 1.1.2.3

  1. Site d'opération : lessivage, exploitation
  2. Puits d’exploitation : injection et soutirage
  3. Cavité saline
  4. Formation salifères

image 1.1.2.3b

Bouton Haut