Géophysique et Forage

La géophysique et le forage sont des éléments essentiels dans le développement de nouvelles capacités de stockage souterrain de gaz naturel.

La géophysique

La géophysique étudie les caractéristiques physiques de la structure du sous-sol et de l’ensemble du globe terrestre en utilisant des techniques de mesures indirectes, notamment la gravimétrie, le géomagnétisme, la sismologie, la résistivité, la sismique réflexion et la sismique réfraction.

La principale technique de géophysique utilisée dans la recherche de réservoirs souterrains pour le stockage du gaz naturel, ainsi que dans l’exploration pétrolière et gazière, est la sismique réflexion. C’est une méthode de prospection qui visualise les structures géologiques en profondeur grâce à l’analyse des échos d’ondes sismiques.

Le forage

La recherche de sites de stockage de gaz naturel ou de prospection d’hydrocarbures doit passer par une étape indispensable : le forage.

Pour créer des sites de stockage souterrain de gaz naturel ou rechercher des hydrocarbures, il faut d’abord faire de l’exploration, c’est-à-dire rechercher les endroits où l’architecture du sous-sol recèle des structures favorables. Cette exploration passe nécessairement par la réalisation de forages, ou puits.

Les techniques modernes de forage permettent de forer en déviation à partir d’un seul point. Les puits peuvent simplement être déviés ou réellement horizontaux.

L’intérêt de ces puits horizontaux est d’optimiser la surface d’échange entre le puits et la roche-réservoir. Le drain étant beaucoup plus long dans la roche-réservoir, les puits horizontaux peuvent avoir une productivité jusqu’à dix fois supérieure aux puits verticaux.

Intragaz a développé une grande expertise dans les forages horizontaux en réalisant, au site de stockage de Saint-Flavien, plus de huit kilomètres de drains horizontaux avec six puits, lesquels ont permis d’accroître avec succès la capacité d’entreposage.

Menu