Stockage de gaz naturel

Il est de pratique courante dans l’industrie du gaz naturel d’utiliser d’anciens gisements gaziers ou pétroliers à des fins d’entreposage. Ces sites de stockage souterrain de gaz naturel constituent une composante fondamentale des réseaux de transport et de distribution de gaz naturel, étant donné qu’ils facilitent l’appariement entre l’offre, qui est plutôt stable et qui est limitée par les capacités des réseaux de transport, et la demande, qui varie entre autres en fonction de la température. Ainsi, pour assurer l’efficacité et la fiabilité des réseaux gaziers, le gaz naturel est entreposé près des zones de consommation durant les périodes de faible demande pour ainsi permettre de satisfaire à la demande accrue durant la période hivernale.

Rôle du stockage de gaz naturel

Les rôles du stockage de gaz naturel peuvent être regroupés en deux grandes catégories : opérationnelle et commerciale.

Au niveau opérationnel, le stockage de gaz naturel est un outil précieux dans la gestion des déséquilibres entre l’offre et la demande. À cause des investissements importants requis dans la production et le transport du gaz naturel, il est avantageux que l’offre se fasse de façon stable et continue tout au long de l’année. À tire d’exemple, plus les gazoducs de transport seront pleins chaque jour de l’année, plus faible sera leur coût unitaire d’utilisation. C’est pour cette raison que les utilisateurs du réseau de transport visent un coefficient d’utilisation (utilisation journalière divisée par l’utilisation de pointe) de 100 %.

En revanche, la demande pour le gaz naturel fluctue au jour le jour pour une foule de raisons, dont la température. Le stockage est un outil permettant de gérer efficacement les écarts saisonniers et quotidiens entre l’offre et la demande.

Le stockage, près des centres de consommation, permet aussi d’accroître la sécurité de l’approvisionnement.

Au niveau commercial, le stockage permet de profiter d’occasions d’affaires présentes dans le marché. Par exemple, le stockage peut permettre de réduire les coûts d’approvisionnement en achetant et injectant du gaz l’été lorsque la demande et les prix sont faibles, et en le soutirant l’hiver lorsque la demande et les prix sont plus élevés.

Les types de stockage

Gisements épuisés en aquifère ou en cavité saline : ces stockages sont les plus répandus, mais ils exigent des configurations géologiques très précises et donc rares, d’où l’importance de la géophysique et du forage dans l’identification de sites potentiels. Par conséquent, les types de réservoirs retenus dépendent des structures géologiques disponibles.

Menu